École nationale d’aérotechnique

Une virée aéronautique pour des étudiants de l'ÉNA

Une virée aéronautique pour des étudiants de l'ÉNA

e groupe étudiant Aéro-ÉNA de l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) n’aura pas fait de pause pour la semaine de relâche du 8 au 12 octobre dernier. En effet, ils étaient neuf étudiants, accompagnés de M. Pierre Gillard, professeur d’avionique, et de M. David Richer, professeur de propulseur, à vivre une virée aéronautique au Québec lors de laquelle ils ont eu l’occasion de visiter plusieurs entreprises et organismes du domaine. « Aéro-ÉNA permet à nos passionnés d’aéronautique d’organiser et d’assister à diverses conférences, expositions et sorties reliées à l’aéronautique. Dans le cas de la virée, les étudiants ont eux-mêmes contacté plusieurs entreprises et organismes afin de planifier notre semaine », explique M. Pierre Gillard, un des principaux organisateurs de cet évènement.

 

La Mauricie, le Saguenay et Québec reçoivent nos étudiants

Le groupe d’étudiants, composé de six étudiants de Techniques de maintenance d’aéronefs, deux de Techniques d’avionique et un de Techniques de construction aéronautique, ont d’abord mis le cap sur la région de la Mauricie où ils ont visité : l’entreprise Premier Aviation et ses impressionnantes installations; l’entreprise Hydravion Aventure où ils ont observé des hydravions en action; les entreprises Bel-Air Aviation, Aviation Mauricie et Aéro Atelier au Lac-à-la-Tortue, berceau de l'aviation de brousse au Canada; et finalement l’aéroport de La Tuque.

Puis au Saguenay, ils ont été accueillis par la compagnie Produits Aviatech, principalement connue pour la fabrication d’un kit d’hydravion baptisé « Cyclone; par le Centre d’excellence sur les drones (CED), qui développe actuellement toute une série d’applications civiles mettant en œuvre un appareil radiocommandé depuis le sol; par l’entreprise Air Saguenay, base typique de l’aviation de brousse; par l’entreprise Top Aces, qui exploite une flotte d’Alpha Jet pour le compte du ministère de la Défense canadienne, ainsi que pour d’autres forces armées étrangères; par la compagnie Air Médic; et par le Centre québécois de formation aéronautique (CQFA). La base militaire de Bagotville était bien entendu un incontournable de cette région et les étudiants y ont visité le Musée de la Défense aérienne ainsi que trois escadrons : le 3e Escadron de maintenance – Air, l’Escadron 425 « Alouettes » et l’Escadron 439 « Tigres ».

C’est à l’aéroport Jean-Lesage que se sont effectuées les visites pour la région de Québec avec le Service aérien gouvernemental (SAG) et l’entreprise Discovery Air, qui est en pleine croissance depuis quelques mois et dont le hangar est rempli d’avions en maintenance. Nul doute que certains étudiants seront convaincus d’y faire un stage ou d’y débuter leur carrière.

Les étudiants reviennent à St-Hubert avec le projet de refaire une virée aéronautique lors de la relâche du mois de mars. Reste à déterminer un itinéraire qui pourrait les mener encore plus loin!


Publié le 18 octobre 2012, dans la catégorie École nationale d’aérotechnique