École nationale d’aérotechnique

le projet de banc d’essai virtuel moteur reçoit un Prix du ministre

Un groupe d’enseignants du département de propulseur de l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) du cégep Édouard-Montpetit a reçu un Prix du ministre récompensant laqualité d’ouvrages pédagogiques pour leur banc d’essai virtuel. Il s’agit d’un logiciel permettant de simuler et de vérifier le fonctionnement des moteurs. L’ÉNA est la première maison d’enseignement à se doter d’un banc d’essai virtuel de moteurs d’avion.

Au cœur du projet se trouvent les enseignants Serge Bisaillon, Mario Carpentier, Robert Champagne, Guy Désautels, Louis Deschênes, Réjean Gauvreau, Marc Girard, Jean-Louis Neault, Patrick Ladouceur, Marc Lalonde, Vincent Michel, Didier Morin, Jacques Payant, Serge Renaud, David Richer, et Daniel St-Jean. Ces professeurs du département de propulseur se sont chargés de déterminer la forme que devait prendre le logiciel, les valeurs qui figureraient sur les indicateurs du tableau de bord, les animations et les photos, les scénarios des défectuosités, etc.

Ils ont travaillé de concert avec Benoit Lavigne, un enseignant de Techniques d’intégration multimédia du campus de Longueuil du cégep Édouard-Montpetit, qui a assuré le fonctionnement global du logiciel,créé les animations, tracé les graphiques, et programmé les défectuosités. Trois étudiants de ce programme ont également travaillé sur ce projet dans le cadre d’un stage.

Des enseignants engagés

Les enseignants du département de propulseur ont décidé d’un commun accord de remettre leur prix, représentant 1500 $, à la Fondation du cégep Édouard-Montpetit. « Nous sommes d’abord et avant tout des professeurs, et nous avons à cœur la réussite de nos étudiants. C’est ce qui nous a poussés à développer cet outil pédagogique convivial et efficace, et c’est aussi pour cette raison qu’il nous a semblé tout à fait naturel d’offrir cette somme à la Fondation, qui la redistribuera aux étudiants sous forme de bourses », explique Réjean Gauvreau, coordonnateur du département de propulseur.

Un enrichissement pour les cours

Le banc d’essai virtuel est un nouvel outil pédagogique novateur, car il constitue une manière dynamique et enrichissante de transmettre des concepts parfois abstraits et complexes aux étudiants. Les étudiants peuvent apprendre à leur rythme et d’expérimenter librement un banc d’essai. Il permet de tester virtuellement des moteurs dans différentes conditions et de reproduire aléatoirement un grand nombre de défectuosités.Ainsi, les étudiants apprennent à diagnostiquer plus facilement différents types de problèmes mécaniques et à y réagir de façon adéquate en situation réelle. 

Une 2e phase en 2014

Ce nouvel outil pédagogique a été rendu possible grâce aux efforts de la Fondation du cégep Édouard-Montpetit et à une contribution totalisant 350 000 $ de la Fondation J. Armand Bombardier, qui poursuivra son soutien pour permettre la réalisation d’une deuxième phase du banc d’essai virtuel. 


Publié le 18 juin 2014, dans la catégorie École nationale d’aérotechnique