École nationale d’aérotechnique

Le commandant Robert Piché pilote le RV-6A, un avion construit par les étudiants de l'ÉNA

Le commandant Robert Piché pilote le RV-6A, un avion construit par les étudiants de l'ÉNA

Le commandant Robert Piché, rendu célèbre en raison de son atterrissage d’urgence aux Açores en 2001, a piloté, le 12 septembre, un avion RV-6A entièrement construit par les étudiants de l’ÉNA. Il s’agit du premier aéronef entièrement fabriqué par une institution d’enseignement technique.

De passage à l’ÉNA pour prononcer une conférence à l’invitation du groupe étudiant Aéro-ÉNA, le commandant Piché a profité de l’occasion pour tester cet aéronef qui arrive déjà à sa 75e heure de vol. Il a d’abord inspecté l’avion avant de s’installer aux commandes pour une randonnée aérienne. Plus d’une centaine d’étudiants et employés de l’ÉNA s’étaient rassemblés sur le tarmac pour assister à l’événement.

En ouvrant la verrière après l’atterrissage, le commandant Piché s’est exclamé : « Fantastique! J’ai adoré mon vol! » C’était la première fois que ce pilote d’expérience se trouvait aux commandes d’un aéronef opéré à l’aide d’un manche à balai. Il a été surpris par sa stabilité et le plaisir de le piloter. « Je manœuvre habituellement un Airbus qui pèse 230 tonnes au décollage, alors cet avion d’une tonne et demie est complètement différent. Ça me rappelle mes études en pilotage, et le fait que les étudiants aient construit cet avion de A à Z ajoute beaucoup de cachet à cet événement. Ces professionnels ont réussi un travail exceptionnel en le fabriquant! »

« J’ai toujours fait confiance aux mécaniciens », a ajouté le commandant Piché en souriant aux techniciens en maintenance d’aéronefs en formation qui l’entouraient. « Faire voler un avion, c’est un travail d’équipe… tout comme le fait de construire cet avion! » Il en a profité pour rappeler aux étudiants que l’industrie aéronautique mondiale, qui a le vent dans les voiles, doit combler dans les prochaines années des centaines de milliers de postes de pilotes et d’employés de soutien, comme les étudiants formés à l’École nationale d’aérotechnique.

Étudiant à l’ÉNA, Thierrry Fotso était très enthousiaste de voir le commandant Piché prendre place dans le RV-6. « C’est une figure de proue de l’aviation au Québec, alors le fait qu’il s’intéresse à notre appareil et qu’il accepte de le piloter est déjà un honneur en soi. Et quand il en ressort avec un grand sourire et qu’il nous dit que notre travail l’a impressionné, cela nous motive encore plus à redoubler d’efforts pour réussir nos études! »

« En pilotant notre RV-6A, le commandant Piché lève son chapeau aux quelque 1200 étudiants, professeurs et techniciens de l’ÉNA qui ont mis une quinzaine d’années à réaliser cet aéronef, » souligne monsieur Carl Garneau, l’un des enseignants qui a mené ce projet.

 

Le RV-6A

L’École a acheté les plans du RV-6A, mais les étudiants ont revu tous les dessins et la conception de chaque pièce, améliorant même certains composants non critiques. Concrètement, cela veut dire que les étudiants n’ont pas simplement assemblé l’appareil, mais bien qu’ils en ont fabriqué chaque pièce une à une, avec toutes les inspections et les tests de qualité que cela suppose. Le RV-6A a obtenu de Transports Canada son certificat spécial de navigabilité pour une construction amateur.


Publié le 13 septembre 2012, dans la catégorie École nationale d’aérotechnique