École nationale d’aérotechnique

L’école nationale d’aérotechnique attire près de 700 visiteurs

 L’école nationale d’aérotechnique attire près de 700 visiteurs

Près de 700 visiteurs ont participé à la journée Portes ouvertes de l’École nationale d’aérotechnique le dimanche 13 novembre dernier, une augmentation de 130 visiteurs par rapport à la même activité l’an dernier. 

Une formation unique

Chef de file nord-américain en matière de formation technique en aérospatiale, l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) offrait aux futurs étudiants intéressés par ses programmes l’occasion de participer à sa traditionnelle journée Portes ouvertes de l’automne. C’était l’occasion pour eux de découvrir les trois programmes techniques exclusifs qu’offre l’ÉNA en Maintenance d’aéronefs, en Avionique (incluant le DEC-BAC en Avionique) et en Génie aérospatial (incluant le DEC-BAC en Génie aérospatial). La visite autonome des locaux a permis aux visiteurs de circuler dans les installations impressionnantes de l’ÉNA, évaluées à plus de 85 M$, et qui comptent une trentaine de laboratoires et d’ateliers ainsi que 5 hangars abritant une flotte de 35 aéronefs.

Plusieurs personnes-ressources, incluant professeurs et étudiants, étaient sur place pour répondre aux questions concernant l’admission, les programmes, les stages, la formation continue offerte aux adultes, la Fondation du cégep Édouard-Montpetit, les prêts et bourses, les services adaptés, l’hébergement, le transport et les diverses activités étudiantes.  

La porte d’entrée en aéro

Lors de cette journée, les visiteurs ont eu la chance de rencontrer des représentants de l’industrie aérospatiale, tels que AAA Canada, Aéro Emploi, Air Canada, Altitude Aerospace, Hélicoptères Canadiens Ltée, Pilotage évolution, Pratt & Whitney Canada et RAA. De plus, des délégués de Polytechnique Montréal ainsi que de l’École de technologie supérieure (ÉTS) étaient présents pour informer les futurs étudiants sur les perspectives universitaires qui s’offrent à eux alors que l’École des métiers de l’aérospatial de Montréal (ÉMAM) renseignait les visiteurs au sujet des formations de niveau professionnel (DEP).

D’autres opportunités à saisir

L’activité Étudiant d’un jour à l’ÉNA offre l’opportunité aux élèves de 4e et 5e secondaire de vivre une journée typique dans la peau d’un cégépien en assistant à des cours et des ateliers spécifiques à l’aéronautique. Inscription en ligne à l’adresse suivante ena.cegepmontpetit.ca/etudiant1jour.


Publié le 22 novembre 2016, dans la catégorie École nationale d’aérotechnique

L’école nationale d’aérotechnique ouvre ses portes le dimanche 13 novembre de 10 h à 15 h

L’école nationale d’aérotechnique ouvre ses portes  le dimanche 13 novembre de 10 h à 15 h

  Chef de file nord-américain en matière de formation technique en aérospatiale, l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) invite les futurs étudiants intéressés par ses programmes à venir à sa traditionnelle journée Portes ouvertes, le dimanche 13 novembre, de 10 h à 15 h. C’est l’occasion pour ces derniers de découvrir les trois programmes techniques exclusifs qu’offre l’ÉNA en Maintenance d’aéronefs, en Avionique (incluant le DEC-BAC en Avionique) et en Génie aérospatial (incluant le DEC-BAC en Génie aérospatial). La visite autonome des locaux permettra aux visiteurs de circuler dans les installations impressionnantes de l’ÉNA, évaluées à plus de 85 M$, et qui comptent une trentaine de laboratoires et d’ateliers ainsi que 5 hangars abritant une flotte de 35 aéronefs.

Services et entreprises présentes

Plusieurs personnes-ressources, incluant professeurs et étudiants, seront sur place pour répondre aux questions concernant l’admission, les programmes, les stages, la formation continue offerte aux adultes, la Fondation du cégep Édouard-Montpetit, les prêts et bourses, les services adaptés, l’hébergement, le transport et les diverses activités étudiantes. Les visiteurs auront également la chance de rencontrer des représentants de l’industrie aérospatiale, tels que Aéro Emploi, Altitude Aerospace, CAE inc., Hélicoptères Canadiens Ltée, Pilotage évolution, Pratt & Whitney Canada et RAA. De plus, des délégués de Polytechnique Montréal ainsi que de l’École de technologie supérieure (ÉTS) informeront les futurs étudiants sur les perspectives universitaires qui s’offrent à eux et l’École des métiers de l’aérospatial de Montréal (ÉMAM) donnera les renseignements concernant les formations de niveau professionnel (DEP).

Informations pratiques

L'ÉNA est située au 5555, place de la Savane à Saint-Hubert. Le trajet est disponible au ena.cegepmontpetit.ca sous la rubrique Se rendre, située dans le menu À propos de l’École. Le stationnement sera gratuit.

Pour tout renseignement concernant les Portes ouvertes ou pour obtenir de l’information sur les programmes : 450 678-3561 poste 4215 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

À noter que les Portes ouvertes du campus de Longueuil, situé au 945, chemin Chambly, ont lieu le mercredi 9 novembre, de 18 h 30 à 21 h, et qu’un représentant de l’ÉNA sera sur place.

 


Publié le 22 novembre 2016, dans la catégorie École nationale d’aérotechnique

8e édition du Colloque aérotechnique des conférences à ne pas manquer!

8e édition du Colloque aérotechnique  des conférences à ne pas manquer!

Le Colloque aérotechnique : Innovations et perspectives, organisé conjointement par le Centre technologique en aérospatiale (CTA) et l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA), aura lieu le 13 octobre 2016 et présentera une vingtaine de conférences portant sur les préoccupations actuelles du milieu aéronautique. Plus de 25 entreprises participeront au salon des exposants afin de présenter les nouveautés technologiques du marché.

La 8e édition de l’événement offrira une programmation très diversifiée et permettra aux participants d’échanger sur les dernières innovations. « Le Colloque réunit, chaque année, près de 250 personnes et permet à celles-ci d’actualiser leurs connaissances techniques et de découvrir les nouveautés. Il offre aussi la chance aux entreprises d’ici de favoriser des alliances entre les différents secteurs de l’industrie grâce au salon des exposants » souligne Pascal Désilets, directeur général du CTA.

Conférence d’ouverture : E-Fan, l’aéronef tout en composites à propulsion électrique

La conférence d’ouverture de la 8e édition du Colloque aérotechnique portera sur l’histoire et l’avenir de l’avion révolutionnaire E-Fan développé par Airbus. Du concept jusqu’à la réalisation de l’E-Fan 1.2 hybride, Didier Esteyne, pilote et directeur technique de l’E-Fan, décrira le cheminement, les idées, les succès et les échecs de ce projet qui dure depuis maintenant plus de dix ans.

D’autres grandes entreprises du milieu seront aussi présentes lors du Colloque dont Air Canada qui présentera une conférence sur l’utilisation des biocarburants renouvelables ainsi que leur avenir dans l’industrie du transport aérien. Aussi, Pratt & Whitney Canada expliquera les défis qu'ils ont eu à relever face à la transformation PLM (Product Lifecycle Management/Gestion du cycle de vie du produit) ainsi que les opportunités qu’offre cette transformation.

Pour obtenir plus d’information ou pour s’inscrire à l’événement du Colloque aérotechnique : Innovations et perspectives 2016, visitez le site Web http://colloqueaero.cegepmontpetit.ca/.


Publié le 22 novembre 2016, dans la catégorie École nationale d’aérotechnique

L’ÉNA obtient le label « Dassault Systèmes Academy Member »

 L’ÉNA obtient le label « Dassault Systèmes Academy Member »

L’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) fait maintenant partie du club sélect international des écoles disposant du label « Dassault Systèmes Academy Member ». Cette certification désigne les institutions académiques qui démontrent une utilisation intensive des dernières versions des logiciels de Dassault Systèmes (DS). Elle témoigne des efforts réalisés par l’ÉNA pour offrir des formations à la fine pointe de la technologie répondant aux besoins de l’industrie.

C’est grâce aux efforts de son Service aux entreprises que l’ÉNA a réussi à obtenir cette prestigieuse distinction qui positionne l’École comme un Centre d’excellence au Québec pour les Solutions de Dassault Systemes. Ce label ouvre la voie à de nouvelles possibilités technologiques tant pour les étudiants de l’ÉNA que les clients du Service aux entreprises.  « L’ÉNA bénéficiera de l’appui de Dassault Systèmes dans l’implantation des récentes versions de CATIA ce qui engendra des retombées positives pour l’ensemble de l’École », explique Geneviève Dalcourt, directrice adjointe à la Formation continue et aux Services aux entreprises du Cégep. Le logiciel CATIA est largement utilisé dans l’industrie aérospatiale et c’est avec cet outil que les étudiants du programme Techniques de génie aérospatial apprennent les bases de la conception assistée par ordinateur.

M. Jean-Philippe Laguerre et M. Thierry Collet de Dassault Systems sont venus en personne remettre les prestigieuses reconnaissances obtenues récemment par l’ÉNA. Rappelons qu’en plus de disposer de ce label, l’ÉNA est reconnue comme un Educational Partner de Dassault et constitue désormais le seul endroit au Canada où il possible d’obtenir une certification CATIA. Dès cet automne, il sera possible de certifier ses compétences sur CATIA V5 Part Design, Surface Design et Assembly Design dans les locaux de l’ÉNA située à Saint-Hubert. 

Pour en savoir davantage sur l’expertise CATIA de l’École nationale d’aérotechnique, visitez le www.cegepmontpetit.ca/ena/entreprises/catia


Publié le 22 novembre 2016, dans la catégorie École nationale d’aérotechnique

Décollage du volet aérospatial au Collège Français de Longueuil grâce à un partenariat avec l’ÉNA

 Décollage du volet aérospatial au Collège Français de Longueuil  grâce à un partenariat avec l’ÉNA

Dès cette année, les élèves du Collège Français de Longueuil en concentration Sciences auront la chance de plonger dans l’univers fascinant de l’aérospatiale, grâce à un partenariat unique avec l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA). Les deux établissements scolaires de la région unissent leurs forces et compétences en science pour permettre à de jeunes curieux de découvrir les diverses facettes de l’aéronautique, ses métiers et professions. 

L’objectif poursuivi par Mme Marie-Pier Cournoyer, directrice du Collège Français, est d’offrir aux élèves pendant les cinq années de leur secondaire des occasions d’associer des concepts scientifiques parfois abstraits à des applications bien concrètes à travers des ateliers au Collège et dans les laboratoires pratiques de l’ÉNA. Aérodynamisme, conception assistée par ordinateur, télécommunication dans une cabine de pilotage, commandes et gouvernes d’un aéronef, seront quelques-uns des thèmes abordés au cours de cette immersion dans ce domaine passionnant.

Le Collège a choisi de développer ce partenariat pédagogique avec l’ÉNA, la plus importante maison d’enseignement en aérotechnique en Amérique du Nord.  Avec une centaine de professeurs chevronnés et des installations incomparables (5 hangars abritant 35 aéronefs et une trentaine de laboratoires à la fine pointe et d’ateliers spécialisés), l’ÉNA est l’endroit idéal pour développer une passion pour l’aérospatiale tout en découvrant ses programmes exclusifs: Techniques de génie aérospatial (incluant le DEC-BAC en Génie aérospatial avec Polytechnique Montréal), Techniques de maintenance d’aéronefs et Techniques d’avionique (incluant le DEC-BAC en Avionique avec Polytechnique Montréal). 

Pour donner un avant-goût aux jeunes de ce nouveau volet à la concentration Sciences, des représentants de l’École nationale d’aérotechnique seront présents à l’activité Portes ouvertes du Collège qui aura lieu le dimanche 18 septembre 2016. 

Photo : Les représentants de l’ÉNA et du Collège Français travaillent à la mise sur pied du volet aérospatial en concentration Sciences. De gauche à droite : Anne-Julie Ouellet, directrice-adjointe aux communications (ÉNA), Marc Lalonde, coordonnateur des programmes (ÉNA), Sylvain Lambert, directeur général (ÉNA), Marie-Pier Cournoyer, directrice (Collège Français), Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Schmit (Collège Français), Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Juteau (Collège Français) et Frédéric Busseau, conseiller en recrutement (ÉNA). 


Publié le 13 septembre 2016, dans la catégorie École nationale d’aérotechnique

La ministre responsable de l’Enseignement supérieur en visite à l’ÉNA

La ministre responsable de l’Enseignement supérieur en visite à l’ÉNA

L’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) du cégep Édouard-Montpetit a accueilli le 9 mai la ministre responsable de l’Enseignement supérieur, madame Hélène David, pour une visite de ses installations d’une valeur de 85 millions $. Elle a pu avoir un aperçu des 5 hangars abritant 35 aéronefs, de la trentaine de laboratoires à la fine pointe et des ateliers spécialisés.

L’ÉNA accueille près de 1000 étudiants à la formation régulière et la ministre a pu rencontrer certains d’entre eux et même les observer à l’œuvre dans leurs cours pratiques, en compagnie de leurs professeurs.

Mme David, qui répondait à l’invitation du cégep Édouard-Montpetit, a également discuté avec les dirigeants de l’établissement d’enseignement dont fait partie le plus grand institut d’aérotechnique en Amérique du Nord.

Les écoles nationales : des installations uniques

L’ÉNA en a profité pour lui parler du réseau des écoles nationales du Québec dont elle fait partie. Uniques au Québec, ces écoles ont une importance cruciale dans le réseau de formation québécois. Elles se distinguent par leurs installations exceptionnelles et leurs expertises très pointues. Les cinq écoles nationales sont l’École nationale d’aérotechnique (Saint-Hubert), l’Institut maritime du Québec (Rimouski), l’École des pêches et de l’aquaculture du Québec (Grande-Rivière en Gaspérie), l’École nationale du meuble et de l’ébénisterie (Victoriaville et Montréal), et le Centre québécois de formation en aéronautique (Chicoutimi).

Un arrêt au centre de recherche

En plus de son passage à l’ÉNA, la ministre a fait un arrêt au Centre technologique en aérospatiale (CTA), le centre de recherche appliquée relié à l’École. Pascal Désilets, le directeur général du CTA, lui a fait faire une tournée des imposantes installations dédiées à la recherche en composites, en contrôle non destructif, en fabrication métallique et robotisation, en métrologie, en opérations aériennes et en avionique.


Publié le 10 mai 2016, dans la catégorie École nationale d’aérotechnique

L'ÉNA récompense l’excellence et la persévérance de ses étudiants

L'ÉNA récompense l’excellence et la persévérance de ses étudiants

Le 21 avril dernier, 23 étudiants de l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) du cégep Édouard-Montpetit sont montés sur scène lors de la remise des bourses du mérite ÉNA en présence de leurs enseignants, de leur famille et des partenaires. Cette 22e édition, organisée par la Fondation du cégep Édouard-Montpetit, a permis de remettre 18 000 $ en bourses afin de reconnaître l’excellence et l’implication des étudiants.

Prix excellence ÉNA 2016

Ce prestigieux prix a été remis à Benjamin St-Pierre, étudiant du programme de Techniques de génie aérospatial, pour son parcours académique exceptionnel et son implication remarquable à l’ÉNA. Au cours de ses trois années d’études, il s’est énormément impliqué dans diverses activités étudiantes et pédagogiques, dont le comité de vie étudiante, le comité des finissants, le club de drones et a créé bénévolement un service d’imprimante 3D accessible aux étudiants.

Une occasion pour les partenaires de rencontrer la relève

Pour la Fondation du Cégep, cette soirée de reconnaissance offre aussi la chance aux étudiants et aux entreprises du milieu aéronautique de se rencontrer et d’échanger, indique la directrice générale de la Fondation, Marie José Fiset. « Grâce aux rencontres qu’elle occasionne, la soirée de remise des bourses du mérite ÉNA favorise l’épanouissement personnel et professionnel des étudiants et permet aussi aux entreprises de rencontrer leurs futurs employés. »

Lors de son passage sur scène, Marie José Fiset a tenu à souligner et remercier les partenaires pour leur implication auprès de l’ÉNA : 3M, Bombardier, Pratt & Whitney Canada, MSB Ressources Globales, Bell Helicopter, TAS, l’École de technologie supérieure (ÉTS), la Librairie coopérative Édouard-Montpetit, l’Ordre des Technologues Professionnels du Québec, la Direction des affaires étudiantes et communautaires du Cégep et le Fonds commémoratif Guy J. Ruelland. De plus, grâce à la générosité de M. Vincent Di Pietro, professionnel du milieu aéronautique, une nouvelle bourse a pu être remise à un étudiant du Tremplin-DEC pour souligner sa persévérance afin d’obtenir les cours préalables pour poursuivre sa formation à l’École.

Après avoir pris la parole pour féliciter les gagnants, M. Sylvain Lambert, directeur général du cégep Édouard-Montpetit et directeur de l’ÉNA, a pris un moment pour remercier plus particulièrement les parents pour leur engagement et le soutien qu’ils apportent à leurs enfants. Il a aussi profité de ce discours pour remercier le personnel et les professeurs de l’École qui contribue au quotidien à la réussite des étudiants.


Publié le 30 avril 2016, dans la catégorie École nationale d’aérotechnique

L’ÉNA se démarque pour une cinquième année consécutive à la conférence internationale du COE

 L’ÉNA se démarque pour une cinquième année consécutive à la conférence internationale du COE

Sept étudiants du programme de Techniques de génie aérospatial de l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) ont participé, du 10 au 13 avril dernier, à la conférence annuelle du CATIA Operators Exchange (COE). Pour une cinquième année consécutive, l’un d’eux s’est démarqué en remportant cette fois une 2e place ainsi qu’une bourse pour la présentation de son projet développé avec le logiciel de conception 3D CATIA. Passionné d’exploration spatiale, Nicolas Genevois a travaillé pendant une année entière sur son projet From Mars to Texas : The Mars rover modelization : « En plus de remodéliser le robot que la NASA a envoyé sur la planète Mars, j’ai créé une simulation vidéo de sa routine une fois là-bas, et j’ai finalement imprimé le robot en 3D.  Je me trouvais déjà gagnant d’avoir la chance de participer au COE et de partager mon projet. C’est probablement le fait de communiquer ma passion qui a su faire la petite différence et me permettre de me démarquer, car toutes les présentations des étudiants étaient impressionnantes. »

Quelques jours après son séjour au COE, Nicolas a eu l’occasion unique de visiter, le Jet Propulsion Laboratory (JPL), basé à Pasadena aux États-Unis, qui est chargé de la construction et de la supervision des vols non habités de la NASA. Il y a fait entre autres la rencontre de Curiosity, la copie restée sur Terre du robot qu’il a modélisé.

Une expérience unique

En plus du gagnant, Rébecca Cusson, Xavier Lacasse, Cristian Babinet, Vadim Ciobanu, Raphaël-Alexis De Luca, Vincent Mosienko et le professeur Michel Michaud ont pris part au voyage vers San Antonio au Texas. « Cette expérience unique est beaucoup plus qu’un simple événement, c’est avant tout une communauté. En tant qu’étudiant nous avons eu la chance de participer à des conférences enrichissantes sur des sujets de pointe, de voir l’exposition et de créer des contacts avec des gens du milieu », résume fièrement Nicolas. Le groupe tient à remercier les partenaires qui ont rendu possible leur participation à la conférence : le Conseil de vie étudiante (CVE), la Librairie COOP, la Fondation du cégep Édouard-Montpetit, Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ) et le COE.

L’édition de 2017 aura lieu à Orlando en Floride, et le professeur Michel Michaud y mènera sans doute un nouveau groupe pour une 8e participation de l’École. Pour connaitre tous les projets de mobilité offerts à l’ÉNA: mobilite.cegepmontpetit.ca  


Publié le 30 avril 2016, dans la catégorie École nationale d’aérotechnique

Le groupe étudiant Avion Cargo de l’ÉNA s’envole pour la Californie

Le groupe étudiant Avion Cargo (ACÉNA) de l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) s’envolera à destination de Los Angeles (Van Nuys) afin de participer à la SAE Aero Design West. Cette compétition internationale de modèles réduits téléguidés se déroulera du 22 au 24 avril 2016 et regroupera plus 70 universités en provenance des quatre coins de la planète.

Le «015» : un avion prometteur

Après des mois de travail, voilà le moment tant attendu : celui où les étudiants verront le fruit de leur travail récompensé. Ils sont  fiers de leur aéronef et des innovations apportées. «L’avion est plus léger et peut lever une charge plus importante. Il est aussi beaucoup plus design », explique Victor Morin (Saint-Bernard), membre du groupe depuis trois ans. 

Les étudiants ont eu l’occasion de tester leur prototype lors de vols effectués un peu plus tôt cette année. Dimanche, à cinq jours de la compétition, le «015» était de nouveau dans les airs pour un test final avant son départ pour la Californie. Jusqu’au dernier moment, on s’assure que l’aéronef possède toutes les qualités pour être en mesure de se classer dans la compétition. En effet, l’équipe ACÉNA vise le top 5 de la compétition. Rappelons, entre autres, que l’équipe ACÉNA s’est classée en 5e position en 2012 et en 3e position de la présentation orale en 2013.

Une compétition internationale

L’ÉNA démontrera encore une fois son savoir-faire et sa capacité à rivaliser avec des universités dans la catégorie Regular. Le modèle doit effectuer plusieurs vols avec une charge que l’équipe tentera d’augmenter au fur et à mesure. «Nous effectuerons le premier vol avec une charge de 22 livres, pour atteindre un poids maximal de 29 livres», mentionne Victor, précisant que la météo aura un impact important sur les vols.

Également, l'équipe aura à participer à la présentation du rapport technique et à l’inspection technique, deux étapes importantes de la compétition. Pour ce faire, Victor pourra compter sur son collaborateur de toujours, Juan Sebastian Prieto. Pour suivre l’équipe ACÉNA pendant la compétition : www.facebook.com/ENAerotechnique

D’observateur à leader

Lorsque Victor Morin a choisi de s’impliquer dans le groupe étudiant Avion Cargo, c’était pour ajouter un plus à ses études. Trois ans plus tard, Avion Cargo a changé le sens de son passage à l’ÉNA. «Je suis passé d’observateur à acteur, ayant mis sur pied une structure d’équipe et une philosophie de travail », souligne Victor avec fierté. Il rappelle souvent aux étudiants de 1re année l’importance de faire des sacrifices et de prendre son temps. «Il faut être patient et investir temps et énergie, c’est sûr. Mais, c’est important si on veut en arriver là où j’en suis aujourd’hui. »

Pour Pierre Roberge, responsable des groupes étudiants, l’arrivée de Victor a complètement changé la dynamique du groupe. « Le groupe peut désormais s’appuyer sur des innovations importantes accompagnées d’une planification efficace, qui pourront mener Avion Cargo vers de nouveaux sommets dans les années à venir », a-t-il confié.

Pour Victor, Avion Cargo est une «école» dans l’École qui permet de développer plusieurs compétences et habiletés : mise en application des connaissances théoriques apprises en classe, apprentissage de la gestion du stress et du temps, apprentissage du travail d’équipe et de la planification, apprentissage de notions non vues en classe… et plus encore. «Tu as un but qui te pousse à aller toujours plus loin : faire voler un avion! ».

En mai, Victor quittera l’ÉNA la tête haute pour se diriger vers l’université en génie mécanique. Son implication étudiante lui aura valu plusieurs bourses de reconnaissance et d’excellence et son exemple de leadership sera sans aucun doute le meilleur legs qu’il puisse faire à l’équipe et à l’ÉNA. 


Publié le 22 avril 2016, dans la catégorie École nationale d’aérotechnique

Simulation d’inspection préachat d’un hélicoptère Une expérience hors du commun pour des étudiants de l’ÉNA

Dix étudiants de l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) accompagnés de deux enseignants, Dany Charette et Louis Guimont, se sont envolés vers la Floride, afin de procéder à l’inspection préachat d’un hélicoptère et à la simulation de son importation selon les normes de Transports Canada. Loin d’être une simple mise en scène, cette expérience unique des plus concrètes incluait une inspection physique de l’appareil, un accès aux carnets de maintenance et de vol (ainsi que la consultation de tous les livres de l’hélicoptère).

 « Ce genre d’expérience est une première à l’ÉNA et nous avons pris grand soin de préparer les étudiants. Depuis le début de la session, nous leur donnons une formation d’une demi-journée par semaine sur l’importation et l’inspection d’hélicoptères en conformité avec la règlementation de Transports Canada », explique Louis Guimont. Les enseignants devaient aussi sélectionner une entreprise qui accepterait de recevoir le groupe « Notre choix s’est arrêté sur Bristow Academy, qui offre des formations de pilotage pour Bristow Group, car cette entreprise de Titusville possède plusieurs hélicoptères du même type ce qui nous laissait suffisamment de temps pour nous préparer sans risquer qu’une transaction vienne contrecarrer nos plans », raconte Dany Charette.

Des visites d’intérêt pour les étudiants

En plus de leur permettre d’inspecter un hélicoptère, le personnel de Bristow Academy a donné au groupe l’occasion de voir le fonctionnement de l’entreprise, chef de file dans son domaine, autant du côté de la maintenance que des opérations aériennes. La qualité de la visite qui leur a été offerte, l’hospitalité du personnel ainsi que leurs méthodes de travail ont fortement impressionné l’équipe du Québec, au point de constater que certains éléments pourraient inspirer des changements dans leur propre école.

Ils ont aussi profité du voyage pour visiter le département d’aircraft maintenance science à Embry Riddle University. L’institution d’envergure les a particulièrement marqués par son architecture grandiose et ils ont été étonnés de constater que cette université est accréditée par la Federal Aviation Autority (FAA), l’équivalent de Transports Canada, pour faire de réelles réparations sur les moteurs des appareils. Les élèves ont par contre pris conscience de la chance qu’ils ont d’avoir à l’ÉNA autant d’équipements et d’aéronefs diversifiés, en grande quantité et de grande qualité. Par ailleurs, les étudiants on fait une escale à un spectacle aérien, ainsi qu’une visite du Kennedy Space Center de la NASA où ils ont pu voir l’importance d’une préparation minutieuse lors d’un lancement spatial.

Les liens tissés entre eux au fil de la préparation de ce projet, autant pour les étudiants que les enseignants, resteront sans aucun doute le souvenir le plus marquant de cette expérience dont le voyage fut le point culminant. Il est donc fort possible que cette première édition du projet mobilité-hélico ne soit pas la dernière.

Pour connaitre tous les projets de mobilité offerts aux étudiants : mobilite.cegepmontpetit.ca .


Publié le 1 avril 2016, dans la catégorie École nationale d’aérotechnique